13 octobre 2012

Les fidélités successives, les confidences de Nicolas d'Estienne d'Orves à la XXVème heure

D’une ambiguïté, l’autre !  Nicolas d’Estienne d’Orves explore les arcanes de l’occupation. Un roman épique ! « Les crimes des vaincus trouvent leur source et leur explication, sinon, leur excuse, dans les folies des vainqueurs. Sans ces folies, il n'y aurait eu ni tentation, ni occasion de commettre le crime». Sans doute est-ce guidé par cette pensée de Winston Churchill que Nicolas d’Estienne d’Orves saisit sa plume pour conter, au fil de 700 pages, cette période trouble de l’occupation, soucieux comme... [Lire la suite]