25 février 2017

Pour que rien ne s'efface, Catherine Locandro

Si, souvent, elle prend la plume pour lutter contre la solitude, Catherine Locandro s'entoure, dans ce septième roman, de douze personnages. Douze voix et autant d'existences pour conter un destin, celui de Lila. "Nous aurons le destin que nous aurons mérité" souligne Einstein. Et l'auteure de "Pour que rien ne s'efface" d'apostropher cette certitude. De son écriture cristalline, elle tisse, en parfaite Ariane, le fil d'une vie, en explore les invisibles chemins, en exhume les arcanes, en écosse les blessures... révélant une femme... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 18:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

12 février 2017

Premières neiges sur pondichéry, Hubert Haddad

Un magnifique enchantement... un petit bijou que ce roman qui conte le voyage de Hochéa Meintze, violoniste virtuose, fervent de musique klezmer autant que du répertoire classique, qui accepte l’invitation d’un festival de musique carnatique à Chennai, en Inde du Sud. Blessé dans sa chair par un attentat, c’est avec l’intention de ne plus revenir qu’il quitte Jérusalem. Comme aimanté par les circonstances, après une cahotante équipée qui le mène de Pondichéry à la côte de Malabar, en passant par un ranch de montagne aux... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 15:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
22 janvier 2017

A livre ouvert, William Boyd

Une fresque gigantesque, passionnante, qui capte dès les premières lignes. Quelque 500 pages foisonnantes où se bousculent les adjectifs: génial, jouissif! L'histoire? Né d'une mère uruguayenne et d’un père anglais, l’écrivain et critique Logan Mountstuart (1906-1991), héros du huitième roman de William Boyd, est, à en croire son géniteur, un curieux personnage dont la réussite a consisté à se trouver là où il le fallait quand il le fallait durant la majeure partie du XXe siècle. Collégien précoce, dévoré d’ambition à Oxford, il... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 11:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
03 janvier 2017

Les vies multiples d'Amory Clay, William Boyd

Il est des auteurs avec lesquels les rendez-vous se révèlent tardifs. Bien des romans de William Boyd sont passés entre mes mains sans déclencher la moindre émotion jusqu'à ce qu'un hasard heureux me confie "Les vies multiples d'Amory Clay". Et là, le choc. Quel roman! Passionnant, intelligent... Quelque 547 pages de pur bonheur. Un portrait du XXème siècle sous l'égide d'une ode à la liberté de la femme... Et quelle femme! C'est donc l'histoire d'Amory Clay que conte le romancier. Née en 1908, partie de "sa propre main" en 1983.... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 09:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
20 décembre 2016

Mélodie de Vienne, Ernst Lothar

En voilà une saga passionnante. Un Downtown Abbey made in Vienne. "Mélodie de Vienne" conte avec brio le destin mouvementé de la famille Alt qui suivra les soubresauts de l’Histoire dans un roman qui se hisse au niveau des Buddenbrook de Thomas Mann. L'histoire? Nous sommes à Vienne, en 1888. Au n°10 de la Seilerstätte se dresse un immeuble cossu. Il a été érigé cent ans auparavant par Christoph Alt, fondateur de la dynastie des célèbres constructeurs de pianos, pièces exceptionnelles sur lesquelles a joué... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 12:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
22 octobre 2016

Les deux remords de Claude Monet, Michel Bernard

Magistral! Erudit, inventif, passionnant, jamais pompeux, accessible à tout instant... Michel Bernard délivre avec "Les deux remords de Claude Monet", une fulgurante pétite! Pas besoin d'être féru de peinture pour plonger dans cet ouvrage qui se révèle une magnifique aventure humaine. *Voici donc un livre quasiment parfait. Si bien que l’on hésite à privilégier telle ou telle de ses qualités, tant elles concourent, chacune et toutes ensemble, à l’harmonie de la lecture. Quelque deux cents pages, ni trop, ni trop peu, divisées en... [Lire la suite]

08 octobre 2016

Guide des égarés, Jean d'Ormesson

On pourrait en écrire des lignes sur ce petit opuscule que vient de publier le plus célèbre des Immortels, tant il condense en une centaine de pages tout ce qui traverse son oeuvre. Point n'en faut. Tel un manuel du savoir-vivre, dans le sens "savoir-exister", ce "Guide des égarés", concentre les réflexions d'une vie, celle de Jean d'Ormesson. On y retrouve ses thèmes de prédilection: le bonheur, le mystère, l'étonnement, le temps, l'Histoire, Dieu... Et si comme il l'écrit :" Tout le bonheur du monde se trouve dans l'inattendu",... [Lire la suite]
08 octobre 2016

Comment construire une cathédrale, Mark Greene

Souvent, la réalité révèle des personnages flamboyants, grandioses, beaux comme Edmond Dantès ou Cyrano. Et c'est de ce regard que Mark Greene extrait la substance de son récit "Comment construire une cathédrale" ou l'histoire de Justo Gallego, Don Quichotte des temps modernes... Justo, 90 ans aujourd'hui, est né dans la banlieue de Madrid. Il y a 55 ans, l'homme décide de se lancer dans un projet qui, aux yeux de beaucoup, peut sembler fou et vain. Novice dans un monastère, il en fut "expulsé" pour cause de tuberculose. Il... [Lire la suite]
05 octobre 2016

L'absente, Lionel Duroy

Ouvrir le livret de famille se fait souvent sous les sceaux de l'hommage, de la colère et de la tentation de comprendre. C'est sous l'influence des deux derniers que Lionel Duroy a ausculté son histoire personnelle, dont il fait la glaise de son oeuvre littéraire. On se souvient de "Priez pour nous" ou "Le Chagrin", qui, d'une écriture à l'os, âpre et puissante, levaient le voile sur les arcanes de sa famille, l'héritage et les épreuves traversées. Il en est un troisième qu'il explore aujourd'hui, dans "L'absente": la rédemption! Au... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 16:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
01 octobre 2016

L'Ultime Humiliation, Rhéa Galanaki

Coup de coeur! Une véritable pépite! Comprendre la Grèce d'aujourd'hui, ses crises, ses espoirs déchus; faire le lien avec la mythologie et l'humain; tel est l'ambition, relevée avec maestria, de Rhéa Galanaki! Nous sommes en 2012 et, parce qu’elles ne se fient plus à la télévision pour apprendre ce qui se passe dans Athènes, Tirésia et Nymphe, deux vieilles dames déjantées, habillées comme si on était en plein carnaval, décident de s’évader, sous le regard inquiet de leur chat Balthazar, du foyer social dans lequel elles vivent.... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 11:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,