21 avril 2014

Sukkwan Island, David Vann

Un coup poing. En pleine gueule. Sec. Direct. D'une rare puissance. On est KO. Mais on a pas réussi à lâcher. Envouté qu'est le lecteur au fil de ces pages qui le mèneront au coeur de l'enfer! *L'apocalypse. Non pas la fin du monde. Mais l'apocalypse façon sournoise, insidieuse, qui se niche dans le crâne d'un homme, le broie, le ronge, jusqu'à le révéler au grand jour, égocentrique, lâche, jusqu'à lui faire perdre la plus minuscule miette de raison. Cette apocalypse-là s'intitule Sukkwan Island, nom d'un îlot perdu au large de... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 17:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

08 avril 2014

Une famille délicieuse, Willa Marsh

Voilà qui fleure bon le Evelyn Waught, le Vita Sackville-West teinté de Mary Wesley. Du vrai, du pur, du "so british"... Willa Marsh se veut un "tea -time" saupoudré d'arsenic. Mais attention, à petites doses, régulières, bien pesées, avec une pincée de sournoiserie par ci, un soupçon de venin par là. Et "Une famille délicieuse" de révèler ainsi les secrets inavouables d'une tribu bien sous tout rapport, enfin en apparence...  L'histoire? Celle d’une grande famille anglaise, sur trois générations. Au centre, deux soeurs... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 11:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
02 avril 2014

L'épouse hollandaise, Eric McCormack

Waouw! Quel souffle, quelle aventure, quelle plume pour conter les péripéties d'un fils sur les traces d'un incroyable passé... L'épouse Hollandaise se révèle un grand, très grand roman d'aventure. Et l'auteur, Eric McCormack, d'entraîner le lecteur sur les traces d'un téméraire entre un monastère perdu au tibet jusqu'à l'archipel des Motamuas en plein Pacifique. Et le lecteur d'en sortir convaincu d'avoir vécu mille vies L'histoire? Celle de Thomas Vanderlinden. Un vieil érudit bavard installé depuis toujours à Camberloo, Ontario,... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 21:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
27 février 2014

Le testament caché, Sébastian Barry

Un roman dense, fort. Un portrait de femme puissant au coeur de l'Irlande du début du XXème siècle... Avec "Le testament caché", Sebastian Barry décortique, analyse, dénonce. Avec talent et ambition, il célèbre aussi la liberté. L'histoire? *Celle de Roseanne McNulty, 100 ans et toute sa tête. Les drames, l'asile psychiatrique, la solitude, n'ont eu raison ni de sa sérénité ni de sa santé. Même si elle essaie de faire croire à son médecin qu'elle a tout oublié de son passé, le journal qu'elle tient en secret prouve le contraire.... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 22:29 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
05 janvier 2014

Le grand troupeau, Jean Giono

Bon, en cette année anniversaire, il pleut des livres sur la Grande Guerre. Pourtant certains classiques demeurent incontournables car ils en ont mieux parlé que quiconque! "Le grand troupeau" est de ceux-là. Avec en plus le régal de la plume de Giono! Et l'auteur de conter ceux qui ne sont pas partis. L'histoire? celles des conditions difficiles que rencontrent les gens qui sont restés. Il n'y a pas que sur les champs de bataille que sévit la Grande Guerre. Sur les collines aussi, dans cette paix apparente faite de soleil et de... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 12:51 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
07 décembre 2013

Du train où vont les choses à la fin d'un long hiver, Francis Dannemark

Bon, il y a des livres sur lesquels on ne va pas en faire des tonnes, simplement parce qu'ils relèvent de l'évidence. Point. C'est le cas de ce petit opuscule de Francis Dannemark "Du train où vont les choses à la fin d'un long hiver".  L'histoire? Deux inconnus, dans un train entre Bruxelles et Lisbonne. Ils vont dialoguer, échanger... Et voilà! 92 pages d'élégance, de finesse, d'humour, de légèreté, de profondeur, d'intelligence, de délicatesse...  sur les choses de la vie. Bref, un régal! 

12 novembre 2013

Un bonheur parfait, James Salter

  Ecrivain, peu reconnu sur ses terres d'Outre-Atlantique, James Salter n'en demeure pas moins l'un des grands de la littérature made in USA. Découvert en traduction française il y a peu grâce à un sublime recueil de nouvelles "American Express", voici son chef-d'oeuvre "Un bonheur parfait"! Un récit qui vous enveloppe d'une bouffée de nostalgie et vous entraîne dans le sillage d'un couple modèle, Nedra et Viri. James Salter est un amoureux du détail. Précises, mais jamais fastidieuses, ses descriptions nous invitent dans son... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 00:01 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
11 novembre 2013

Les champs d'honneur, Jean Rouaud

A l'heure où le Goncourt célèbre le roman populaire, et c'est tant mieux! Et je m'en réjouis! Félicitations à Pierre Lemaître que la XXVème heure avait soutenu dès sa parution, c'est vers un autre Goncourt que je vous emmène: Jean Rouaud pour "Les champs d'honneur". L'histoire personnelle de cet auteur se veut sans précédent. Breton, Jean Rouaud à 38 ans lorsque paraît son roman aux Editions de Minuit à l'automne 1990. L'homme à fait des études de Lettres et tient un kiosque à journaux dans Paris. Dès sa publication ce roman... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 10:50 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
10 novembre 2013

Mohawk, Richard Russo

Depuis Le déclin de l'empire Whitting,- prix Pulitzer 2002 -, on sait que Richard Russo est un infaillible médium pour lequel le coeur humain n'a pas de secrets. Sa plume? Un sismographe, un scanner. Ses personnages favoris? Les anonymes de l'Amérique provinciale, des antihéros qu'il rend merveilleusement attachants parce qu'il n'a pas son pareil pour les écouter, pour leur arracher aveux et confidences. La preuve, ce magnifique Mohawk, le premier roman que Russo publia aux Etats-Unis en 1986, et qui n'avait pas encore... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 04:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
20 octobre 2013

Cet été-là, William Trévor

Observateur pénétrant des choses humaines, écrivain limpide et économe, tel se révèle William Trevor. En témoigne Cet été-là, au centre duquel scintille un amour fugitif, clandestin et déchirant. Souvent comparé à Tchekhov pour ce qu’il nous dit des êtres, de leur époque et de leur condition; l'auteur nous emmène dans un petit bourg au coeur de la campagne irlandaise où rien ne se passe, ou presque. La routine des tâches, les vies rivées aux habitudes n’empêchent, néanmoins, ni les rêves ni les désirs. Tel un... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 16:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,