12 octobre 2013

"Petits bavardages sans importance", Elizabeth Bowen

Amoureux de Jane Austen et de Viginia Woolf entrez avec délice dans ce petit opuscule d'Elizabeth Bowen où comment sous forme de "Petits bavardages sans importance" l'auteur décortique l’indifférence des hommes, la cruauté d’une amie, l'amertume d’une sœur, la jalousie d’une jeune nièce.  Elizabeth Bowen s'amuse à lever le voile des illusions, à transcender les apparences. Recueil tendance millefeuille, ces nouvelles salées sucrée, mettent à jour, au cours de conversations polies et anodines, les sentiments les plus... [Lire la suite]

14 septembre 2013

Transatlantic, Colum Mccann

Il y a trois ans, Colum McCann enflammait la critique avec un immense roman "Et que le vaste monde poursuive sa course folle". Très attendu, « Transatlantic » marque le retour de cet auteur irlando-américain. Et, c’est une grande réussite ! S'appuyant sur une construction impressionnante d'ingéniosité et de maîtrise, l'auteur bâtit un pont sur l'Atlantique, entre l'Amérique et l'Irlande, du XIXe siècle à nos jours. Une fresque vertigineuse, d'une lancinante beauté. Voici un livre dense qui explore aussi les... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 12:16 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,
01 septembre 2013

L'enfant de l'étranger, Alan Hollinghurst

Quelle découverte! Un diamant dont l'ouvrage stylistique se veut l'écrin... "L'enfant de l'étranger", dernier opus d'Alan Hollinghurst révèle 725 pages de pur bonheur. Et  le Sunday Time de donner le ton: "Une épopée à travers près d'un siècle montrant l'évolution des comportements sociaux, sexuels et culturels, riche en scènes puissantes et sensuelles, observées d'un oeil ironique et aiguisé. Avec L'Enfant de l'étranger, un talent qui était déjà remarquable se déploie pour devenir spectaculaire.» L'histoire? Celle de la... [Lire la suite]
25 août 2013

Le grand écrivain, Il suffit d'une nuit, W. Somerset Maugham

Attention, pour éviter de passer pour un "enculturer" de pacotille, dite "Môôôôôôme" et non "Maugame" avec ce petit air fransquillon.... Voilà qui est d'autant plus important que paraissent à La table Ronde deux récits du génie Britannique: "Le grand écrivain" et "Il suffit d'une nuit".... Certains diront: "Pffff c'est un vieux truc, un brol sans intérêt...." Stooooooooooooooooooooooooooooop!!!! Maugham avait tout compris, bien avant nous! Dotés d'une causticité "So British" vous plongerez dans un univers brillant peuplé de... [Lire la suite]
25 août 2013

L'invention de nos vies, Karine Tuil

Certainement candidate à la liste des prix de cette rentrée 2013, Karine Tuil nous livre avec "L'invention de nos vies", chez Grasset, l'un de ses romans les plus aboutis. Un récit intense où elle explore le mensonge, la quête d'identité, la culpabilité... L'un des gros coups de coeur de la XXVème heure. L'histoire? Celle de Sam Tahar. Il semble tout avoir : la puissance et la gloire au barreau de New York, la fortune et la célébrité médiatique, un « beau mariage »… Mais sa réussite repose sur une imposture. Pour se fabriquer... [Lire la suite]
18 août 2013

Oeuvres, Françoise Sagan

Bien que ce soit la rentrée littéraire et que le bureau déborde d'ouvrages "à paraître", je ne peux m'empêcher dans cette tourmente, comme un rituel de fin de mois d'août de m'échapper quelques instants auprès de Sagan. Une femme qui, malgré les années de vie commune, ne cesse me dévoiler de nouvelles facettes de son talent. Certes, c'est un personnage autant qu'un écrivain, un patronyme autant qu'un prénom. Si Mauriac la surnomme le "Charmant petit monstre", Sartre lui trouve "l'intelligence des gentils" et Malraux décèle chez... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 10:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

03 août 2013

La Peur, Gabriel Chevallier

A peine "La vie tranchée" de Bénédicte des Mazery refermé, je n'ai pu m'empêcher de (re)plonger dans ce roman incroyable et un peu oublié qu'est "La peur" de Gabriel Chevallier. Le Grand roman de 14. Un livre fort, violent emprunt des illusions que nourrissait encore l'auteur en son jeune âge. Un appel...  Connu essentiellement pour "Clochemerle", Gabriel Chevallier publie La Peur en 1930. Il y invente un narrateur, double de lui-même. Dartemont est un jeune homme prêt à croquer le monde, un innocent qui veut tout... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 14:08 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
28 juillet 2013

La vie tranchée, Bénédicte des Mazery

Voici peu, une auteur me faisait croire aux miracles et remettait en cause mon côté indubitablement agnostique: Bénédicte des Mazery "L'ombre d'un homme" que je considérais comme la plus belle découverte de la XXVèmeheure?  Je viens de terminer "La vie vie tranchée" paru en 2008 et... elle confirme. Quel talent! C'est au travers de la voix de Louis, que l'auteur va explorer les arcanes de la première guerre mondiale. Nous sommes en 1917, Hôpital d'Amiens. Le soldat Louis Saint-Gervais tient une enveloppe dans sa main. À... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 10:12 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
13 juillet 2013

La petite cloche au son grêle, Paul Vacca

Bon, là je vais la faire courte car ce livre est une évidence: Subtil, intelligent, spirituel, toujours délicats,  émouvant, tendre, léger, bouleversant...  Cent soixante-trois pages de pur plaisir! Y a même pas à discuter, faut le lire sous peine de regrets éternels!!!!!  Une merveille!
Posté par didier debroux à 12:45 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,
14 juin 2013

Un tout petit monde, David Lodge

Chez David Lodge, le campus novel (roman universitaire) n'est pas seulement un motif romanesque traditionnel, mais un art, un morceau de bravoure. Lodge pointe de façon savoureuse les mœurs du milieu enseignant, à l'heure des colloques et de la mondialisation des savoirs. Mais Un tout petit monde est avant tout un livre culte, comme l'écrit Umberto Eco dans sa préface, d'un humour infini, admirablement construit et d'une acidité réjouissante. Il suffit, dès les premières pages, de suivre « la réception au... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 12:28 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,