20 décembre 2016

Mélodie de Vienne, Ernst Lothar

En voilà une saga passionnante. Un Downtown Abbey made in Vienne. "Mélodie de Vienne" conte avec brio le destin mouvementé de la famille Alt qui suivra les soubresauts de l’Histoire dans un roman qui se hisse au niveau des Buddenbrook de Thomas Mann. L'histoire? Nous sommes à Vienne, en 1888. Au n°10 de la Seilerstätte se dresse un immeuble cossu. Il a été érigé cent ans auparavant par Christoph Alt, fondateur de la dynastie des célèbres constructeurs de pianos, pièces exceptionnelles sur lesquelles a joué... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 12:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

22 octobre 2016

Où est votre stylo?, Tow Wolfe

Tom Wolfe, le dandy assumé, le chroniqueur à l'éternel costume blanc dont la plume demeure sans cesse affutée. Il aime à promener sa sillhouette fine, élancée, chapeautée, dans les rues de ce NY qu'il aime autant qu'il ne le critique. Hissé au rang d'auteur mythique dans les heighties avec Le bûcher des vanités, ensuite L'étoffe des Héros, ou encore Moi, Charlotte Simmons... Autant de romans qui font de lui, l'un des écrivains les plus influents de la littérature contemporaine made in USA. L'homme ne cesse de croquer les... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 20:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
08 octobre 2016

Guide des égarés, Jean d'Ormesson

On pourrait en écrire des lignes sur ce petit opuscule que vient de publier le plus célèbre des Immortels, tant il condense en une centaine de pages tout ce qui traverse son oeuvre. Point n'en faut. Tel un manuel du savoir-vivre, dans le sens "savoir-exister", ce "Guide des égarés", concentre les réflexions d'une vie, celle de Jean d'Ormesson. On y retrouve ses thèmes de prédilection: le bonheur, le mystère, l'étonnement, le temps, l'Histoire, Dieu... Et si comme il l'écrit :" Tout le bonheur du monde se trouve dans l'inattendu",... [Lire la suite]
08 octobre 2016

Les vraies richesses, Jean Giono

C'est peu écrire qu'il est un génie, une source infinie d'inspiration et de méditation. Décrivant sa Provence natale, Giono tisse comme peu d'écrivains le lien indescriptible entre la particule et l'infini.  S'il avait suscité l'intérrogation dans "Que ma joie demeure", Jean Giono apporte avec "Les Vraies Richesses", une tentative de réponse. Sous forme de récit et d'essai, il dénonce la vanité de la vie citadine, de l'argent, célébrant la gloire du soleil, de la terre, des collines, des ruisseaux, des fleuves " qui... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 09:57 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,