14 octobre 2015

Une forêt d'arbres creux, Antoine Choplin

"Quand il regarde les deux arbres, il pense à tous les arbres du monde. Il songe à leur constance, qu'ils soient d'ici ou de là-bas, du dehors ou du dedans. Il se dit : vois comme ils traversent les jours sombres avec cette élégance inaltérée, ce semblable ressort vital." Nous sommes à Terezin, une ville ghetto où l'on enfermait, durant la seconde guerre, scientifiques, architectes, ingénieurs... toute personne d'origine juive susceptible d'être utile au Reich. L'endroit est une vitrine. De celle qu'on présente aux visiteurs de la... [Lire la suite]